Maison

Quel vitrage pour une fenêtre de toit ?

Les fenêtres de toit sont traditionnellement installées dans les combles lorsqu’il n’est pas possible de poser des fenêtres standards. Les avantages sont une plus grande luminosité, une meilleure isolation et une ventilation améliorée.

Pour bien choisir votre fenêtre de toit, vous devez tenir compte de plusieurs facteurs comme le système d’ouverture, le type de vitrage et les options de motorisation. Dans ces quelques lignes, il sera question de vous aider à dénicher le vitrage de fenêtre idéal.

Comprendre les différents types de vitrages


Il existe trois principaux types de vitrage : le simple, le double et le triple vitrage. Le simple vitrage n’est techniquement plus utilisé en raison de ses capacités d’isolation thermique insuffisantes. À la place, vous pouvez choisir entre le double, le triple et les vitrages spéciaux.

Choix le plus populaire, le double vitrage offre un excellent rapport qualité-prix et se décline en plusieurs gammes. Il se compose de deux vitres et d’un espace au milieu rempli d’une couche d’air ou de gaz.

Bien plus onéreux, le triple vitrage est quant à lui réputé pour sa grande efficacité et son isolation supérieure. Pour ce qui est des vitrages spéciaux, il s’agit de produits que l’on fait concevoir spécialement pour ses besoins.

Par exemple, les personnes résidant dans des environnements bruyants ou devant se conformer à des réglementations particulières peuvent opter pour un vitrage personnalisé. Il peut s’agir d’un vitrage anti-effraction, qui est particulièrement utile pour les individus vivant dans une zone où le taux d’effraction est plutôt élevé.

Les avantages du double vitrage pour les fenêtres de toit

Le double vitrage standard est le choix le plus courant, car il offre une isolation thermique supérieure à celle du simple vitrage. Les pertes de chaleur sont considérablement réduites, de l’ordre de 40 à 50 %. Le double vitrage à isolation renforcée est une autre solution très plébiscitée en raison de ses avantages à long terme. Il assure :

– protection thermique en hiver : il permet de réaliser jusqu’à 35 % d’économies d’énergie en hiver par rapport à un double vitrage standard, ce qui se traduit par un confort accru et une réduction sensible des coûts de chauffage ;

– protection thermique en été : ce type de vitrage peut empêcher environ 75 % de la chaleur de s’échapper, ce qui est particulièrement utile dans les greniers chauds pendant la période estivale ;

– sécurité accrue : le vitrage feuilleté permet de bénéficier d’une résistance accrue tout en assurant une température agréable ;

– réduction du bruit extérieur : le double vitrage est parfois équipé de fonctions qui minimisent les nuisances sonores comme les bruits de la pluie qui frappe le verre. Cela permet de créer un environnement plus silencieux en dessous du seuil de perturbation.

Le triple vitrage : est-ce vraiment nécessaire ?

Ce vitrage n’est pas encore très répandu dans le secteur de la construction. De nombreux professionnels du domaine le jugent trop coûteux au regard de ses apports. Son principal avantage réside dans ses capacités d’isolation supérieures à celles du double vitrage. Cependant, sa rentabilité n’est pas favorable pour plusieurs raisons :

– il est 50 à 80 % plus onéreux que le double vitrage ;
– son poids, environ 50 % supérieur à celui du double vitrage, nécessite un cadre en aluminium ou en PVC de haute qualité et des charnières plus robustes, ce qui entraîne une augmentation des dépenses ;
– s’il excelle en matière d’isolation, il diminue la quantité de lumière de soleil qui pénètre dans votre habitation ;
– ses millimètres d’épaisseur limitent aussi l’apport en lumière naturelle, ce qui le rend inadapté aux pièces dont le vitrage est insuffisant.

Pour ce qui est du coût, il est influencé par différents facteurs comme le type de fenêtre, l’épaisseur des verres, leur composition et le matériau choisi. Voici toutefois quelques fourchettes de prix qui vous permettront d’y voir plus clair :

– pour un double vitrage standard, le m² de vitrage varie généralement entre 140 et 150 € ;
– pour un triple vitrage, le coût estimé se situe plutôt entre 150 et 350 € par m² de vitrage.

Vitrage de remplacement pour fenêtre de toit Velux

Il n’y a pas de moment précis pour remplacer une fenêtre de toit. Cela dépend entièrement de vos besoins. Cependant, il est conseillé de changer le vitrage de votre fenêtre dès que vous observez des signes de détérioration et d’usure, tels que des fissures, des rayures ou de la condensation.

Vous pouvez aussi remplacer votre vitre si vous recherchez un meilleur vitrage plus performant. Changer votre Velux avant que ces signes ne deviennent plus prononcés permettra d’éviter une baisse de performances. Pour ce faire, il vous suffit de :

– retirer l’ouvrant de votre fenêtre de toit ;
– changer le vitrage ancien par le nouveau modèle ;
– fixer la nouvelle vitre extérieure sur la fenêtre de toit ;
– et remettre l’ouvrant en place.

N’hésitez surtout pas à faire appel à un professionnel du domaine si vous doutez de vos talents de bricoleur.

Fenêtre de toit : quelle marque choisir ?

Velux est réputée pour l’importance qu’elle accorde à l’efficacité énergétique. Bon nombre de ses fenêtres de toit sont dotées d’un verre haute performance qui permet de réguler la température et de réduire les coûts d’énergie.

La marque propose aussi une large gamme de styles et de tailles de produits pour s’adapter à tous les types de toits, ce qui en fait un choix populaire pour les applications résidentielles et commerciales.

Fakro est quant à elle connue pour ses conceptions innovantes et son engagement en matière d’efficacité thermique. Nombre de ses produits sont équipés d’un triple vitrage et d’une technologie d’isolation avancée afin d’ajuster la température et de diminuer les coûts énergétiques.

Ses fenêtres de toit sont conçues pour être conviviales et faciles à installer, ce qui en fait une option populaire tant pour les bricoleurs que pour les entrepreneurs.

Les produits de Roto ont des caractéristiques identiques à celles de Fakro. Toutefois, ils se distinguent l’un de l’autre par de petits détails tels que la mécanique, la disposition des poignées ou les possibilités de montage des accessoires.

Il ne vous reste donc plus qu’à faire votre choix parmi les modèles susmentionnés. N’hésitez surtout pas à solliciter l’aide d’un professionnel pour être sûr d’opter pour le bon vitrage.

Vitrage pour fenêtre de toit : considérations spécifiques à la véranda

Les doubles vitrages sont importants pour une isolation efficace du toit ou de la façade d’une véranda. Composé de deux couches de verre intercalées de gaz (argon), le double vitrage renforce l’isolation thermique et assure une étanchéité à l’air irréprochable. La performance générale de la fenêtre est bonifiée et les risques de condensation sur le verre intérieur sont réduits.

Comment choisir le vitrage de toit en fonction du climat ?

Le climat de la région influe sur le choix du vitrage. Si le double vitrage standard est efficace, le double vitrage renforcé offre une meilleure isolation contre les températures extrêmes.

Si vous résidez dans un environnement où l’hiver est rude, privilégiez un vitrage approprié aux températures basses pour prévenir des pertes d’énergie importantes. N’oubliez pas non plus que le type de vitrage le plus adapté à votre confort de vie ne peut être déterminé que par une analyse thermique, qui compare les pertes et les gains tout au long de l’année.

Décrypter les caractéristiques techniques des vitrages

Le concept de confort thermique est lié à la valeur Ug, qui représente le coefficient de perte de chaleur. Une valeur d’isolation du vitrage (Ug) plus faible indique une perte de chaleur moins importante, ce qui se traduit par une meilleure isolation thermique. La perte de chaleur est mesurée par m² de vitrage.

Le coefficient Uw (U window), joue un rôle crucial dans la détermination de l’efficacité thermique d’une fenêtre. La valeur d’isolation de la fenêtre (Uw) tient à la fois compte du vitrage et de la menuiserie. Ainsi, plus le coefficient Uw est bas, meilleure sera l’isolation, ainsi que la performance de la paroi vitrée.

La performance des vitrages acoustiques est principalement évaluée par l’indice d’affaiblissement acoustique (coefficient Rw), qui est mesuré en décibels. Un coefficient plus élevé indique une isolation acoustique supérieure.

Les aides financières pour l’installation de fenêtres de toit

Il existe plusieurs aides pour soutenir les ménages dans leurs travaux d’isolation, notamment en ce qui concerne les fenêtres de toit. Il s’agit du prêt à taux zéro, des subventions de l’ANAH et du Crédit d’Impôt Développement pour les fenêtres de toit.

Concernant le prêt à taux zéro, son montant maximum est de 30 000 € et il peut être remboursé sur une période allant jusqu’à 15 ans.

Depuis le 1ᵉʳ septembre 2014, les éco-projets tels que l’installation de fenêtres de toit sont éligibles à un crédit d’impôt de 30 %.

Depuis le 1ᵉʳ janvier 2021, le CITE (crédit d’impôt pour la transition énergétique) a cédé sa place au dispositif MaPrimeRénov’.

D’autres subventions sont aussi disponibles en fonction des départements. Par exemple, en Moselle, les propriétaires peuvent profiter d’une baisse de 5,5 % de la TVA sur les travaux d’isolation, y compris la rénovation des Velux.

La différence entre une fenêtre de toit et un Velux

Autrefois, le terme « fenêtre de toit » désignait un « chien assis », une fenêtre standard placée verticalement sur un toit incliné. Aujourd’hui, ce même terme est plutôt associé à un « Velux », une fenêtre inclinée. Bien que le mot ait été introduit à l’origine par le fabricant de fenêtres du même nom, il est de nos jours largement accepté pour désigner les fenêtres de toit.

Le choix du vitrage en fonction de la pente du toit

Les fenêtres de toit ont la particularité de s’adapter à tous les types de toitures. Elles peuvent de ce fait être posées sur des pentes allant de 15 à 90°, sans problème d’étanchéité lorsque la pose est bien maîtrisée.

Il convient toutefois de tenir compte du mode d’ouverture. Si l’ouverture par rotation s’adapte à tous les toits en pente, ce n’est pas le cas de l’ouverture par projection. Cette dernière ne convient qu’aux toitures dont l’inclinaison varie entre 15 et 55°.

Les jouets idéaux pour s’amuser en toute sécurité

Previous article

IPTV PLANET : Révolutionnez votre façon de regarder la télévision en ligne !

Next article

Comments

Comments are closed.