Divers

Comment faire son deuil : Les 5 étapes du deuil et comment y faire face

Lorsqu’une personne que nous aimons meurt, notre vie est bouleversée. Nous passons par toute une gamme d’émotions, dont le choc, le déni, la colère, la dépression et l’acceptation. C’est ainsi que fonctionne le deuil. Il s’agit d’une réponse naturelle à la perte d’un être cher. Dans cet article de blog, nous aborderons les cinq étapes du deuil et la façon d’y faire face.

1. Qu’est-ce que le deuil et pourquoi le faisons-nous

Le deuil est une réponse naturelle à une perte. C’est le processus d’adaptation à un changement important dans votre vie

Le deuil est un travail nécessaire qui nous aide à guérir et à aller de l’avant après une perte. Sans lui, notre vie resterait bloquée dans la douleur et nous ne pourrions plus jamais profiter pleinement du bonheur.

Il existe « chagrin sain » et « chagrin malsain » On parle de deuil malsain lorsque la douleur de la perte est si forte qu’elle nous empêche de vivre notre vie. On parle de deuil sain lorsque nous sommes capables de ressentir la douleur de la perte, mais que nous continuons à vivre notre vie et à trouver de la joie dans d’autres choses.

2. Les cinq étapes du deuil

A la question de savoir comment faire son deuil, il faut savoir qu’il existe cinq étapes du deuil qui ont été proposées pour la première fois par la psychiatre suisse Elisabeth Kübler-Ross dans son ouvrage de 1969 intitulé On Death and Dying. Ces étapes sont : le déni, la colère, le marchandage, la dépression et l’acceptation.

Il est important de noter que ces étapes ne sont pas linéaires. Vous pouvez passer d’une étape à l’autre ou d’aller et venir entre les étapes. Vous pouvez également constater que vous ne passez pas par les cinq étapes.

Refus :

La première étape du deuil est le déni. Vous essayez de vous convaincre que le décès n’a pas eu lieu ou que ce n’était qu’un mauvais rêve. Vous pouvez également essayer de nier vos sentiments, en vous disant que vous allez bien et que vous n’avez pas besoin de faire votre deuil.

Colère :

La deuxième étape du deuil est la colère. Vous pouvez être en colère contre vous-même, la personne décédée, le monde ou même Dieu. Vous pouvez avoir l’impression qu’il n’est pas juste qu’elle soit morte et que vous restiez derrière. Il est important d’exprimer votre colère d’une manière saine, par exemple en écrivant ou en parlant à un ami.

Négociation :

La troisième étape du deuil est le marchandage. Vous pouvez vous retrouver à conclure des accords avec Dieu ou l’univers pour tenter de ramener la personne. Par exemple, vous pouvez promettre d’être une meilleure personne si seulement elle revient.

La dépression :

La quatrième étape du deuil est la dépression. Vous pouvez vous sentir désespéré et impuissant. Vous pouvez vous éloigner de vos amis et de votre famille et vous désintéresser des activités que vous aimiez auparavant. Il est important de demander l’aide d’un professionnel si vous êtes aux prises avec la dépression.

L’acceptation :

La cinquième étape du deuil est l’acceptation. Cela ne veut pas dire que vous êtes heureux de la mort ou que vous que vous avez oublié la personne. Cela signifie simplement que vous avez accepté la réalité de sa mort. Vous pourrez peut-être parler d’elle et même rire de ses souvenirs sans vous sentir coupable.

Ce sont les cinq étapes du deuil proposées par Kübler-Ross. Cependant, il est important de se rappeler que chaque personne vit son deuil différemment et qu’il est possible de le surmonter

3. Comment gérer la douleur de la perte

Personne ne sait jamais vraiment comment gérer la douleur d’une perte. La douleur est si profonde et si intense qu’on peut avoir l’impression qu’elle ne disparaîtra jamais. Mais il est important de se rappeler que la douleur finit par s’atténuer et qu’il y a des choses que vous pouvez faire pour vous aider à traverser le processus de deuil.

Vous pouvez notamment :

-Parler à un thérapeute ou à un conseiller

-Rejoignez un groupe de soutien

-Notez vos pensées et vos sentiments dans un journal

-Passez du temps avec des amis et des membres de votre famille qui peuvent vous apporter soutien et compréhension

-Faites quelque chose pour honorer la personne que vous avez perdue

-Trouvez des moyens sains de faire face à vos émotions, comme faire de l’exercice, écouter de la musique, etc.

4. Moyens d’aider un proche en deuil

Si l’un de vos proches est en deuil, vous pouvez l’aider à traverser cette épreuve. Voici quelques suggestions :

– Écoutez-le. Le simple fait d’être là pour lui et de lui faire savoir que vous vous souciez de lui peut être d’un grand secours.

– Offrez une aide pratique. S’ils ont besoin d’aide pour tâches quotidiennes, proposez de les faire ou engagez quelqu’un pour les faire.

– Donnez-lui de l’espace. N’essayez pas d’arranger les choses ou de leur dire comment ils doivent se sentir. Soyez simplement là pour eux quand ils ont besoin de vous.

– Aidez-la à trouver un groupe de soutien. Il existe de nombreux groupes qui peuvent aider les gens à traverser la période de deuil.

– Soyez patient. Le deuil est un processus qui prend du temps. N’essayez pas de le précipiter.

Fuite d’eau dans le sol : comment la détecter et que faire

Previous article

Porte coulissante télescopique : Comment choisir et installer la porte parfaite pour votre maison ?

Next article

Comments

Comments are closed.